La vie du quartier Meinau
photo-marie-rousselet
©Photo personnelle Marie Rousselet

Marie Rousselet, la cheffe d’entreprise qui met en lumière les cheffes d’entreprises

Il y a un an et demi elle a lancé Entre’Elles, un web magazine national dédié à l’entrepreneuriat féminin. En septembre 2020, à la demande des lectrices, elle crée l’édition régionale Grand Est. Aujourd’hui de nombreux partenariats avec les structures de la place sont en cours afin de parler de ces femmes qui osent créer des entreprises et d’encourager celles qui souhaitent se lancer. Marie Rousselet est la fondatrice du magazine. Je suis allée à sa rencontre.

De Paris à Strasbourg

Marie Rousselet a 31 ans. Elle habite le quartier Meinau à Strasbourg où elle a concrétisé ce projet sur lequel elle avait commencé à travailler bien avant son arrivée dans la capitale Alsacienne.

Après l’obtention de son Master Etudes hispaniques et hispano-américaines en 2013 à Paris, elle nourrissait l’envie de se spécialiser dans la presse d’investigation. Sa passion pour l’écriture la pousse à faire un Master 2 en communication des entreprises pour développer des compétences complémentaires. Elle décroche un poste d’attachée de presse dans une maison d’édition parisienne. Puis un autre au sein d’un média comme responsable éditoriale et coordinatrice des projets web. Dans ses nouvelles fonctions, Marie traite au quotidien de la création d’entreprise chez les jeunes. Au cours de cette expérience, elle fait face à un constat. “Je me suis rendu compte que les femmes étaient très peu représentées dans le monde de l’entrepreneuriat. J’ai eu envie d’inverser la tendance”, explique-t-elle. C’était là les prémisses du webzine Entre’Elles. En 2017 à la fin de son contrat, son conjoint est muté à Strasbourg. Elle décide de le rejoindre avec son projet en tête : celui de créer un magazine sur l’entrepreneuriat féminin.

Un parcours tout aussi inspirant

“Lorsque je suis arrivée à Strasbourg, fin 2017, je me suis laissée un peu de temps pour m’adapter et prendre mes marques”, témoigne Marie. Après 8 mois à découvrir la ville, elle se créée son réseau et décide de donner vie à son projet et le teste au sein de la couveuse d’entreprises Créacité. “Aller en couveuse m’a permis de tisser des liens. J’y ai aussi appris à gagner en posture entrepreneuriale. J’ai vraiment été accompagnée sur ce point”, explique la dirigeante.  

Elle en ressort avec une stratégie affinée et un concept bien construit : un magazine en ligne qui a pour objectif de mettre en lumière les femmes qui créent leur entreprise, ou une association, celles qui souhaitent se lancer dans la création d’entreprise. Un web magazine qui a également pour objectif d’encourager celles qui n’osent pas franchir le pas. “Le webzine Entre’Elles est un site web à l’image des femmes d’aujourd’hui. J’ai envie de les encourager et surtout montrer à celles qui ont peur que ce sont des femmes comme elles qui se lancent. Je veux leurs donner les clés de la création d’entreprise. Je travaille notamment avec une coach en développement personnel sur les freins à la création d’entreprise. On présente des astuces, on met des mots sur l’échec. Il me paraissait normal de démocratiser tout ça. ”

Un an et demi après le lancement du magazine national, le webzine Entre’Elles trouve son public avec plus de 40 000 visiteurs uniques. A la demande des lecteurs et lectrices, elle lance une édition régionale.

Une implantation locale et bientôt européenne

En septembre 2020, Marie lance l’édition grand Est pour encourager le développement de l’entrepreneuriat féminin dans le grand Est. “Il me semblait primordial de mettre les actrices locales au-devant de la scène et de créer un annuaire des réseaux d’accompagnement car dans la création d’entreprise de manière générale, il faut être accompagné. Je souhaitais également limiter le gap entre les entrepreneures urbaines et périurbaines. Ça permet de mettre en avant les initiatives dans les régions”. Deux mois après sa mise en ligne, le site Entreelleswebzinegrandest.fr compte à ce jour plus de 5 000 visiteurs uniques. Marie Rousselet ambitionne de créer une édition par région afin de permettre aux entrepreneures des régions de faire valoir leurs savoir-faire.

Marie a aussi mis en place des partenariats avec des structures locales. Elle collabore notamment avec l’association Le génie de l’habitat, le cluster qui regroupe les entreprises du domaine de l’habitat. Ensemble, elles travaillent sur une série d’enquêtes exclusives sur la place de la femme dans le milieu industriel. Un autre partenariat est en cours avec l’école de management de Strasbourg et son incubateur la ruche à projets pour la valorisation du statut d’entrepreneur étudiant encore peu connu.

L’initiative de Marie Rousselet résonne au-delà de la France. Elle réfléchit à la mise en place de projets autour de l’entrepreneuriat féminin avec une grande institution européenne pour les francophones vivant en Espagne.  

A savoir : En plus d’être un support d’information sur l’entrepreneuriat féminin, le Webzine Entre’elles est aussi un outil de communication pour les cheffes d’entreprises. Marie Rousselet propose aux entrepreneures la rédaction d’articles adaptés à leur profil et leur métier. Ces articles sont un moyen de faire rayonner les marques créées par les femmes, un soutien aux relations presses des entreprises portées par les femmes.


 Rédigé par Leyla Doup Kaïgama

 

à voir également dans cette catégorie

Portrait

Rencontre avec Sylvain Waserman, député représentant des quartiers Meinau